Association internationale des Gédéons

EXTRAITS DE DISCOURS...

Extrait du discours officiel de Frédéric Mitterrand, Ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l’occasion de l’inauguration de l’exposition « La Bible, patrimoine de l’humanité » à la maison de l'UNESCO.

Paris, 8 février 2010, ...C’est la raison pour laquelle c’est à l’UNESCO – ce haut-lieu de l’éducation internationale et du dialogue des cultures – que cette exposition a tout naturellement trouvé sa place. Ou plus précisément son point de départ, son « alpha », si je puis dire, car il s’agit d’une exposition itinérante, nomade en quelque sorte, et qui est bien faite pour diffuser des connaissance élémentaires sur ce fondement culturel. C’est à ce titre que le texte biblique est entré récemment à l’École, en France, en classe de français et d’Histoire, aux côtés d’autres textes fondamentaux – qu’il s’agisse de textes religieux, de grandes épopées, de grands mythes. Nous savons bien que la Laïcité, valeur fondatrice de notre République, n’interdit pas, bien au contraire, de donner à nos concitoyens les instruments leur permettant de comprendre les sujets de la peinture ancienne, de la poésie, du théâtre, etc., ainsi que les clefs d’accès et de compréhension à une partie importante du patrimoine de l’humanité. La Bible constitue à la fois un patrimoine et une source vive d’inspiration pour la création contemporaine. Elle continue de susciter des recherches en matière notamment de traduction, une activité dont elle est l’un des grands textes fondateurs en France et en Europe, depuis la Bible grecque des SEPTANTE, la Vulgate de JÉRÔME, les traductions de EMAISTRE DE SACY, de Louis SEGOND, d’André CHOURAQUI, entre autres. Dans sa lettre et surtout, comme il se doit, dans son esprit, cette exposition reflète cette conception ouverte du rôle de la Bible dans la société d’aujourd’hui, à la fois informée des recherches scientifiques les plus fiables, tolérante et exempte de tout dogmatisme, respectueuse des opinions et des croyances de chacun – quelle que soit sa religion, ou son absence de religion. Exemplaire, en somme, de la place de la culture biblique dans l’espace public du XXIe siècle. C’est pour saluer cet esprit d’ouverture et de dialogue inter culturel et remercier l’Association de l’Alliance biblique française (« reconnue d’intérêt général à caractère éducatif »), que le ministre de la République française que je suis, est ici aujourd’hui. Je vous remercie. ( source ministère de la culture )

Extraits du discours de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, à l'occasion de l'ouverture de l'exposition « La Bible, patrimoine de l'humanité », prononcé en son nom par Madame Katérina Stenou Directrice de la division des politiques culturelles et du dialogue interculturel

UNESCO, le 8 février 2010 La Bible, comme les autres textes religieux fondateurs, offre tout ce qui élève, tout ce qui rapproche de la dignité. En dépit de tous les heurts au cours des époques successives de l'histoire, la Bible défie le temps. Car les textes sacrés sont intemporels. Ils portent à travers les siècles la force de la pensée et de la parole consignées. Ce sont des oeuvres si puissantes, ..., que nul ne peut les araser. Selon les approches, la lecture de la Bible permet de retirer un sens de l’histoire, d’approcher une source spirituelle de l’humanité. Mais la Bible enchâsse aussi des qualités profondes, littéraires, philosophiques, poétiques intemporelles. Elle a fait naître des expressions artistiques multiples et admirables... je me félicite que l'exposition autour de laquelle nous sommes réunis ce soir soit un acte d'ouverture, de rencontre interconfessionnelle, et de rencontre entre croyants et non croyants. J’ai la conviction que le dialogue entre les cultures et entre les religions du monde est le chemin qui mène à la tolérance. Je me réjouis vivement qu’à l’occasion de cette exposition, différentes tables-rondes soient organisées à l’UNESCO, comme autant de « Regards croisés sur la Bible ». Et je souhaite profondément que cette exposition itinérante, conçue et organisée par l'Alliance biblique française dans un but pédagogique, avec le soutien et la coopération de la Commission nationale française pour l'UNESCO, continue d’attirer un large public, désireux, en découvrant la Bible, texte sacré, de connaître l’autre et, ce faisant, de faire un pas vers lui... En ces temps de défis multiples auxquels nous devons trouver des solutions consensuelles, j’ai l’espoir que nous allons savoir nous rassembler autour de la sagesse pour qu’elle soit au fondement de notre objectif commun, qui est de construire la paix. Je vous remercie. (Source ABF - Unesco)